banner
usmo css est ca usbg st ess csch cab cshl ass jsk esm ust
LA 10ème JOURNÉE SERA FERMÉE DANS
00 jours
00 heures
00 minutes
00 secondes

Actualités

Rami Jridi : « Tant que personne m’a demandé de partir, je resterais »

Rami Jridi : « Tant que personne m’a demandé de partir, je resterais »

C’est sans doute le dossier le plus chaud au Club Sportif Sfaxien depuis quelque semaines. Abonné au banc depuis le début du championnat, Rami Jridi s’est livré dans une interview exclusive accordée à Radio IFM ce mardi. Le résumé.

Titulaire indiscutable la saison passée avec 24 rencontres dans les cages du CS Sfaxien, Rami Jridi connait une situation un peu délicate avec le club sudiste cette saison. « Je reviens d’une blessure et je continue à travailler laborieusement pour retrouver ma place de titulaire avec mon club. Aujourd’hui, l’entraineur ne me fait pas confiance, mais je ferais tout pour retrouver mon niveau et arracher ma place dans le groupe », déclare le gardien de but de 32 ans sur les ondes de IFM.

>>Lire aussi : Rami Jridi « Je suis parmi les meilleurs gardiens ayant passé par le CSS »

L’international Tunisien a même perdu sa place avec les Aigles de Carthage, ce qui pourrait avoir influence sur sa participation à la prochaine Coupe du monde en cas d’une qualification des protégés de Nabil Maaloul. « Jouer une Coupe du monde est un rêve. Cela fait trois ans que je travaille pour atteindre cet objectif , je ne vais pas lâcher ».

Interrogé sur son avenir, le portier a indiqué qu’il est toujours sous contrat avec le CS Sfaxien mais que tout reste probable. « Je suis sous contrat avec mon club. Tant que personne m’a demandé de quitter, je reste. J’ai été contacté par le Club Africain. Là, je reste, mais d’ici décembre, les choses peuvent changer ».

Au CS Sfaxien depuis 2012, Jridi a été sacré Champion de Tunisie en 2013 et avait remporté la même année la Coupe de la Confédération Africaine. Avec la sélection, il a disputé 17 rencontres et a gagné le CHAN 2011 au Soudan. Avant son arrivée au CS Sfaxien, Jridi avait également protégé les cages de l’Espérance de Tunis (jeunes), l’Espérance de Zarzis, l’EOG Kram, Jendouba Sport, l’ESG Gafsa et le Stade Tunisien.

 

 

 

Articles liés